A l’occasion du carnaval 2016 de l’ISPP, l’équipe de presse de l’institut s’est approchée d’une étudiante pour recueillir ses appréciations.

- Bonjour chère étudiante. Permettez nous de nous entretenir avec vous sur le carnaval de l’ISPP qui a eu lieu le mardi dernier, mardi gras le 09 /02/16. Veuillez vous présenter s’il vous plaît.

- Sr Edith Yonli de la congrégation des sœurs du Christ Rédempteur, je suis en 2e année de philosophie à l’ISPP.

- Quelles ont été vos impressions à la fin de ce  carnaval édition 2016 ?

-  J’ai beaucoup apprécié ce carnaval 2016. Il n’y a rien de tel de voir qu’après un long semestre d’étude, les étudiants sortent de l’ordinaire pour manifester leur foi par des déguisements de toute sorte. J’ai été très impressionnée de voir des étudiants qui, ayant mis une perruque sur la tête, ressemblaient vraiment à des filles de la ville. En effet, le délégué des étudiants était l’un  de ces étudiants ; et ce qui était amusant chez lui, c’est qu’il se présentait comme une demoiselle en « promo ». J’ai constaté tout de même que cette année l’accoutrement des étudiants n’était pas assez impressionnant que l’année passé.

- Dites nous, avez-vous joué un rôle particulier lors du carnaval de cette année ?

- Je n’ai pas joué un grand rôle lors du carnaval. J’ai simplement pris part au débat sur l’ordination des femmes. J’étais du côté de ceux qui soutenaient cette thèse, mais j’avoue que nous sommes sortis vaincus parce que les arguments que nous avons avancés n’avaient pas du poids et le P. Jean Baptiste Dzankani les a tous réfutés en nous ouvrant les yeux et l’esprit à la compréhension et à l’intelligence du vrai sens de ce qu’est le sacerdoce.

- Merci Sr Edith d’avoir accepté de partager ce vous avez vécu comme expérience lors du carnaval 2016 de l’ISPP avec nous. Certainement, vous avez un dernier mot à notre endroit.

 - Merci à l’administration de  l’ISPP qui nous permet chaque année de vivre ce temps fort d’entrée dans le carême.

Propos recueillis par Ouédraogo W. Maxime, postulant redemptoriste, 2e année