Tournoi Charles Lavigerie 2013-2014

Le tournoi Cardinal Charles Lavigerie  organisé chaque année dans le cadre de la commémoration de la fête anniversaire de l’Institut a connu son apothéose le Mardi 19 novembre 2013  avec le sacre de la 2ème année aux dépends de la 3ème année.

Cette énième édition de ce tournoi avait un cachet spécial à cause du jubilé d’argent de l’Institut qui est célébré. Cela a eu le mérite de galvaniser  les différentes équipes engagées dans la compétition car chacune voulait brandir au soir de cette finale le trophée.

La 2ème année, avant d’arriver à cette étape, s’était défaite de la 1ère année, le mardi 12 novembre dernier sur un score sans appel de 3 à 0. La 2ème année a déjoué tous les pronostics car en aucun moment elle n’était donnée favoris. Au regard de la motivation manifestée extérieurement, l’on se disait que la 1ère année allait en faire une bouchée. Hélas, l’expérience a fait la différence. C’est donc sans forcer que la 2ème année est venue à bout de son adversaire du jour.

La 3ème année, qualifiée d’office attendait donc impatiemment son adversaire en finale.

Mardi 19 novembre 2013, jour de la finale, moment tant attendu ; finale de feu sous air de revanche pour les uns et de confirmation pour les autres. Qui serait le vainqueur ? Aucun round d’observation n’a été constaté. La partie à peine lancée que la 3ème année s’empressa de prendre d’assaut le camp de son adversaire. Tactique qui s’est montrée payante puisque à l’heure de jeu, un penalty leur fut accordé suite à une faute de main commise dans la surface de réparation. Malheureusement le portier de la 2ère année Konkobo Ephraïm stoppa ce penalty tiré par Paul-Vincent Kaboré au grand dame des joueurs et supporters de la 3ème année. La première mi-temps achevée, la 2ème année menait 2 buts à 0 ; buts marqués d’abord sur penalty par Sanogo Paul puis par Zongo Saturnin sur un corner. Du retour des vestiaires, la 3ème année révoltée, touchée dans son fort intérieur tenta par tous les moyens de revenir à hauteur de son adversaire. Elle fera un pressing d’entrée de jeu dans le milieu de terrain qui s’avéra payant puisqu’elle obtiendra un coup franc dans les premières minutes de cette seconde mi-temps. La réduction du score viendra sur cette balle arrêtée tirée par Somboro Vincent. Le gardien de la première qui avait gardé jusque là ses cages inviolées encaissa son premier but du tournoi sur une erreur de main. Le débat était pratiquement relancé car la 

Tournoi Charles Lavigerie 2013-2014_2

3ème année a repris du poil de la bête. Mais en réponse du berger à la bergère, la 2ème année corsa encore l’addition par le biais de Xavier Sawodogo ; 3 à 1. Pour beaucoup, la messe était dite, mais la 3ème année ne l’entendait pas de cette oreille. Ainsi, coup sur coup, sur des actions litigieuses,  elle réduisit une fois de plus le score puis parvint même à égaliser. Les buteurs furent respectivement N’Cho Elvis et Sika D’Angelo. Ces deux buts fortement contestés par la 2ème année emmenèrent l’interruption du match pendant un bon bout de temps. Après discussions, la partie reprit. Au coup de sifflet final, le score de parité constaté, la seule issue pour départager les deux équipes fut l’épreuve fatidique des tirs au but. La 2ème année, peinée et abattue, ne voulut pas satisfaire à cette décision. Mais après concertation, elle revint à de meilleurs sentiments.

Au sortie donc de cette épreuve, c’est la 2ème année qui l’emportait sur un score de 3 tirs à 2. Les dieux du foot n’en avaient pas décidé autrement ; elle remportait logiquement ce magnifique trophée de ce 25e anniversaire de l’Institut.

Le Recteur de l’Institut en remettant le trophée au vainqueur, tout comme le Préfet des Etudes, a déploré d’abord l’attitude qui a emmené l’interruption du match avant de relever que « ce n’est pas seulement la victoire de la deuxième année mais plutôt celle de tout l’Institut. » Rappelons que les deux rencontres ont été arbitrées de main de maître par le Père Nicolas RANDRIANARISON, Assomptionniste, qui, lorsqu’il distribuait les cartons pour les fautes commises, les présentait comme s’il donnait la communion. Merci également à ses différents assistants.

Il convient ici une fois de plus de féliciter la 2ème année pour sa victoire et aussi remercier le Recteur et toute son équipe ainsi que les différents responsables de communautés qui ont rehaussé de leur présence cette manifestation.

Franck Atalé, 2ème Année